Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le Mont Darfer

Le Mont Darfer d'Ejiom Suel à lire sans modération.

En vente chez ediivre.com

montdarf-rec-et-ver.jpg

Le petit nouveau "Au bout du compte"

né le 24 janvier 2011

chez edilivre.com  

Image 8-copie-1

8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 13:47

le 9 février dernier j'avais écrit un article  qui s'intitulait "libérez-vous de toutes vos peurs" où je partageais avec vous un extrait du livre de Didier Rauzi . Le courrier que j'ai trouvé ce matin dans ma boîte aux lettres en est une illustration criante. je vous le partage. Il y a eu l'époque, dans les années 60, où on s'est évertué à nous créer des besoins, aujourd'hui on nous crée des peurs ! 

Didier Rauzi : "L'éveil des nouveaux chamans"    

«La peur nous est transfusée par la société dans laquelle nous vivons et se retrouve partout, que ce soit dans l'assurance que nous prenons pour notre voiture, dans tous nos actes quotidiens ou dans nos relations les plus intimes. Cette société matérialiste, qui assure pour tout ce qui est imaginable, nous ficelle dans de nombreux contrats coûteux qui ne servent généralement à rien et  font souvent double ou triple emploi. Elle nous a conditionné à vivre dans la peur permanente de tout. Pour tenir notre pantalon on nous présente comme indispensables une ceinture mais aussi des bretelles ! Libérez-vous de toutes ces peurs qui ne servent à rien sinon à enrichir toujours les mêmes organismes derrière lesquelles il y a toujours les mêmes personnes. »

lyonnaise-1.jpg

Repost 0
Published by ejiom - dans faire circuler
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 10:43

Voici une recette facile à réaliser :

Cueillir quelques vieux bouquins d'école, des cahiers et des crayons.

Partir au Bénin les distribuer à des enfants qui en ont besoin !

Contacter une école soeur.

Créer des liens amicaux de partages et d'échanges.

Ouvrir un blog interactif .

Bien mettre les ingrédients dans l'ordre et ne pas hésiter à déguster sans modération.

L'appareil se conserve indéfiniment, tant que les ingrédients sont gardés en état de fonctionnement... Garder le contact internet, envoyer des messages et du matériel scolaire, faire preuve d'humanité, d'humilité et d'amour... 

Goûtez sans attendre que ça refroidisse et vous m'en donnerez des nouvelles. 

Bon appétit ! 

rodrrigue-benin.jpg

alain-benin_2_2_2.jpg 

Repost 0
Published by ejiom - dans le bénin
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 10:36

Quand la poésie se met à parler de la révolte humaine... MAGNIFIQUE !

Peuples à voilure déployée

 

Peuples j’ai vu en vos gestes déployés comme voilure

des corps prendre la parole des corps danser faseiller

telle une foule amarrée qui a brisé les filins d’acier qui la retenaient

au port

vos voiliers se pressent les uns contre les autres jouent à

saute-mouton avec les vagues

 

vos gestes et vos mouvements enfouis si longtemps dans le cimetière

de vos vies rêvées

vous les sortez l’un après l’autre de leurs tombes

seule l’espérance aura empêché qu’ils ne meurent faute de bras de mains

de têtes de jambes à habiter

 

soudain vos corps s’emparent comme s’ils les volaient

des mouvements retirés des boules à mites des garde-mouvements

des gestes des garde-gestes que des gardes du corps retenaient sous scellés

une fortune de chorégraphies s’accumulait à l’écart de votre esclavage forcé

 

les danses se pliaient malgré elles aux ordres des grands

regrettant de ne pouvoir s’afficher colorées aux bras des simples gens

 

des foules des foules innombrables de danses ont rejoint maintenant

la compagnie corporelle des exaltés des rues

des milliers des milliers de bouches réapprennent à se servir

des mots s’enfargent dans les phrases courent et tombent entre leurs bras

la joie ressort des tubes pressés du langage comme couleurs à verser

sur des toiles immenses

 

la joie sans retenue s’étend sur le tableau sans cadre du jour

la joie explose de sa batterie de feux d’artifice

posés sur les rebords de la nuit

les étoiles sont là pressées les unes contre les autres

je ne les reconnais plus mêlées à la multitude

le ciel à la terre s’est substitué le temps de la fête

 

et moi à vos foules en liesse j’accours

 

© Marie Cholette, le 3 mars 2011. Tous droits réservés.

IMGP3652

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 09:54

Voici l'article que j'avais mis l'année dernière à la même occasion du dit "Jour de la femme". je ne résiste pas au désir de  le re-partager !...

FEMME est née aux alentours de zéro avant Jisais.

FEMME n'est pas née libre .

FEMME dut se battre férocement contre les tireurs de nattes, les metteurs de mains au panier, les dragueurs à la p'tite semaine du genre : "vous habitez dans la grotte de la tribue..."  "c'est à vous ces belles peaux-là, vous les tanez vous-même où vous les commandez chez préhistoric'tanner" " et Jean passe, déjà présent sur le front de la drague-connerie qui bien heureusement pour le genre humain devint des milliards d'années plus tard la "drag-queenerie" peuplée, soit dit entre nous, de personnages beaucoup plus intéressants, intelligents, subtiles, sensibles que les mâles de bases. Mais  nous ne sommes pas là pour faire le procès de la gent masculine elle s'en charge toute seule !!!!

Il fallut donc que FEMME se batte, tous neurones et synapses dehors, (mais là encore elle partait gagnante) pour arriver des milliards d'années plus tard, vers les années 1968, à faire triompher l'intelligence sur la force.

Posons-nous la question de savoir combien de temps aurait durée la suprématie masculine si  ils avaient été privés de leurs merveilleux muscles... Nous ne ferons  que poser la question ! 

FEMME put enfin faire entendre sa voix au milieu du vingtième siècle. Savez-vous que FEMME n'obtint LE DROIT DE VOTE EN FRANCE QU'EN 1946 !!! Vous dire si les baffes, les torgnoles, les coups de savates, les humiliations et autres marques d'amour l'avaient réduite à l'état de petit objet craintif et obéissant...  

L'ère du verseau dit-on sera spirituel ou ne sera pas, je pense que l'on pourrait dire, L'AIRE DU VERSEAU SERA FEMININ OU NE SERA PAS !

Il va sans dire, FEMME n'est pas encore SAINTE FEMME puisque la décision en revient  aux Chefchef du Vatican. Je ne dis pas qu'ils n'ont jamais sanctifié des femelles mais celles-ci étaient toutes très dociles ou on s'est arrangé pour qu'elles le devinssent. Voire Bernadette Soubirou que l'on enferma dès l'âge de seize ans dans un couvent pretextant qu'elle voulait finir sa vie dans la prière... 

Ce temps semble révolu et j'ai espoir que bientôt FEMME guidera le monde et qu'homme se retrouvera là où il excelle (voir le nombre de Chefs et de grands Couturiers) au ménage, à la couture et derrière les fourneaux. Surtout pas à l'éducation des enfants ni au gouvernement des pays, on voit où cette ERREUR MAJUSCULE nous a mené au jour d' aujourd'hui. 

 

A TOUTES LES FEMMES DU MONDE ENTIER NOTRE ERE EST LA ! A NOUS DE VOULOIR NOUS Y INSTALLER !

Repost 0
Published by ejiom - dans coup d'gueule
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 08:15

 

fee-lavandiere.jpg


« L’homme fut un assemblage d’un peu de boue et d’eau. Pourquoi une femme ne serait-elle pas faite de rosée, de vapeurs terrestres , de rayons de lumière et des débris d’un arc-en-ciel condensés ? où est le possible ?... Où est l’impossible ? »

IMGP0941 à Mantry avec Michèlle 1 avril 2008 014 IMGP2855  images 

 


Repost 0
Published by ejiom - dans coup d'coeur
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 10:45

Un pays où le "progrès" est arrivé avant les lois qui devraient en régir l'application !

Un pays où " le principe de précaution" n'existe pas.

Un pays où les hommes vivent en défiant toutes les règles de sécurité.

Un pays où même les enfants abandonnés gardent le sourire et connaissent la vraie valeur des choses de la vie ! 

Les enseignes publicitaires :

benin 2011 017

benin 2011 382 benin-2011-348.jpg benin 2011 147

Le marché :

benin 2011 656

benin 2011 189 benin 2011 661 benin 2011 125

Les restaurants :

benin 2011 341

et leurs cuisines :

benin 2011 343 benin 2011 344

les magasins :

benin 2011 021

benin 2011 025 benin 2011 026 benin 2011 207

benin 2011 126 

benin 2011 214

Les stations d'essence  ...

benin 2011 194

benin-2011-012.jpg  benin 2011 013

 benin-2011-199.jpg

je vous fais le plein ??? 

benin-2011-195_2.jpg  benin-2011-196_2.jpg

la circulation ...

livreur de pain...benin-2011-185.jpg 

de gerricans d'essence !!! benin-2011-200.jpg

                                            de bois de chauffage ...benin-2011-222.jpg

et pour la fin , de.... benin-2011-242_2.jpg

de cercueil ! benin-2011-242_2_2.jpg

Repost 0
Published by ejiom - dans le bénin
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 09:18

Une petite semaine à Cannes dans le but de trouver le soleil méditerranéen ... Il est vrai qu'au sortir de l'hiver quoi de plus naturel que cette envie d'aller se prélasser au doux soleil printanier de la Côte d'Azur !

Comme dirait , comme dirait "Quand ça veut pas, ça veut pas..."

IMGP3286

IMGP3205  IMGP3208  IMGP3227

IMGP3293

IMGP3268 IMGP3272

Encore une chance que les maisons et les fleurs soient colorées... 

IMGP3317

IMGP3193 IMGP3195 IMGP3222

Repost 0
Published by ejiom - dans météo
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 14:31

Je viens de découvrir cette version sur You tube... Un vrai bonheur que je  partage avec vous. 

Repost 0
Published by ejiom - dans cadeaux
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 14:26

voix du jura benin

Repost 0
Published by ejiom - dans le bénin
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 09:43

Image-2-copie-6.png

À bout portant je te vise d’amour en plein cœur car je suis la tireuse à gages de ta présence

loin de tomber vers l’arrière sur le sol je te vois vivre par surcroît et grandir en moi-même au sommet du jour et de la

nuit palpiter la joie d’ailes entrouvertes dans le creux du nid de mon épaule

le soleil a soufflé les chandelles arc-en-ciel de ton anniversaire en son couchant

dont nos regards enfantins se délectent autour de la table bien mise

 

à bout portant je tire je t’aime je tire et je t’aime sans ne jamais rater ma cible et tous ces je que tu as été jadis

s’évanouissent de bonheur en mes bras ouverts se profilent les uns à côté des autres

de ton enfance jusqu’à maintenant

tous les humains sont là entre mes bras

 

à perte de vue je te vois à perte d’ouïe je t’écoute à perte de mots je te parle à perte de toucher je te fais

râler jusqu’à l’extase à perte d’odorat je te respire en tes travées de blé en ces champs de ton cou où à te ramasser

à chacune de tes fleurs sauvages je perds haleine

de l’héliotrope de la marguerite du pissenlit du muguet printanier à l’orée de ta langue vers lequel je me penche doucement

pour ne pas blesser leur blancheur la fragilité de leurs corolles

 

mon amour tu ne finiras jamais

toi qui rassemble en ton être les enfants les hommes et les femmes de la terre

je te mets à vie à chaque seconde qui passe

les bourrasques de l’instant prennent en vent dans l’éternité fluviale de nos chevelures envolées

je te cours sur toute ta longueur corporelle et ta main se referme sur moi afin que je m’y repose un peu

 

je n’aurai jamais le temps de parcourir l’ensemble de tes systèmes solaires

tous tes continents tes mers tes océans et ton fleuve Saint-Laurent

je me baigne en tes eaux lumineuses je clapote avec toi au bord des berges

je me brise avec toi nos embruns nos écumes emmêlés

sur les sables offerts et nus

 

je rassemble les peines humaines aux pieds mouillés au bord de mon amour

les enveloppe d’une couverture

après les avoir secourues à l’aide d’une vedette rapide et légère

telles des réfugiés en des barques d’infortune

avant qu’ils ne se perdent dans les flots

et les yeux clos les prends contre mon corps

sans ne jamais interrompre mon étreinte

 

je manifeste avec toi à bout portant de tendresse je manifeste avec toi à foules immenses

je manifeste avec toi de mille chants de mille voix main à main reliés

en ces lieux mon amour marqués dans nos cœurs d’une empreinte indélébile

là où les premières allumettes de la liberté en craquant sur la dureté du sol se sont enflammées et s’enflammeront dans les temps à venir

 

© Marie Cholette, le 18 février 2011. Tous droits réservés. 

Repost 0